Fête de la musique

J + 156

Présentation

 

Une fête de toutes les musiques pour tous les publics

La Fête de la Musique n’est pas un Festival. C’est une grande manifestation populaire, gratuite, ouverte à tous les participants amateurs ou professionnels, qui souhaitent s’y produire et accessible chaque année à des millions de personnes qui constituent le plus curieux et le plus disponible des publics. Elle mêle tous les genres musicaux et s’adresse à tous les publics, avec pour objectif de populariser la pratique musicale et de familiariser jeunes et moins jeunes de toutes conditions sociales à toutes les expressions musicales. Elle est l’occasion de dialoguer librement en musique.

Une fête gratuite et ouverte

Les musiciens sont invités à se produire bénévolement, et toutes les manifestations sont gratuites pour le public, qu’elles aient lieu dans les salles ou en extérieur. Son territoire privilégié est le plein air, les rues, les places, les jardins, les cours d’immeubles, de musées, ou de châteaux… mais la Fête de la Musique est également l’occasion de suggérer aux grandes institutions musicales (orchestres, opéras, choeurs, etc.) de sortir de leurs murs, ou au contraire d’accueillir d’autres genres musicaux.
Elle offre la possibilité de créer des courants d’échanges entre les centres-villes et leur périphérie, de proposer des concerts dans les hôpitaux ou dans les prisons, de développer les rencontres et les échanges.

Lancée en France, en 1982, la Fête de la Musique est devenue une fête européenne et internationale, présente aujourd’hui dans plus de 100 pays sur les cinq continents, chaque 21 juin.

Si l’impulsion et le dynamisme du réseau culturel français à l’étranger (service culturel des Ambassades de France, Instituts et Centres culturels français et Alliances Françaises) ont contribué fortement à ce développement international, nombreux sont les acteurs locaux (Ministères de la Culture, Municipalités, Régions, professionnels de la musique, associations artistiques, etc.) qui s’impliquent désormais dans l’organisation de l’événement. Par exemple, en Europe, un réseau d’opérateurs et de structures institutionnelles s’est constitué et forme l’association de la Fête européenne de la Musique. Parallèlement, les initiatives foisonnent en dehors de ce réseau.


En s’adaptant aux spécificités culturelles de chaque pays, la Fête a su s’inventer, se réinventer et devenir une manifestation musicale internationale emblématique.

La coordination internationale

L’ADCEP (Association pour le Développement de la Création, Etudes et Projets) est chargée depuis 1994 par le Ministère français de la Culture et de la Communication de coordonner la Fête de la Musique, c’est-à-dire :

  • sensibiliser les acteurs les plus divers à l’événement et constituer un relais pour mettre en contact des personnes et des structures qui peuvent travailler ensemble sur cette manifestation,
  • proposer une aide artistique et technique aux porteurs de projets,
  • centraliser, rédiger et diffuser le programme des manifestations se déroulant le 21 juin dans le cadre de la Fête de la Musique,
  • proposer du matériel promotionnel (logo, affiche) et faire connaître l’événement, notamment dans ses développements internationaux.

Les réseaux partenaires

Ils se font l’écho de la coordination internationale pour faire connaître la Fête de la Musique et mobiliser leur réseau sur la participation à cet événement et son développement :

  • Institut Français - L’Institut français est la nouvelle agence pour l’action culturelle extérieure de la France - www.institutfrancais.com

 

> voir le programme

> Voir aussi le mode d’emploi